Foire aux questions ?

LES ELECTIONS TPE : MODE D’EMPLOI

Pourquoi voter ?

Les élections TPE permettent de désigner les juges prud’homaux (côté salarié) et vos représentants dans les futures commissions paritaires régionales (CPRI).

Ces commissions :

  • Informent et conseillent les salariés et les employeurs sur leurs droits ;
  • Répondent et rendent un avis aux questions formulées par les salariés et les dirigeants des TPE, notamment en matière d’emploi, de formation, de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, de conditions de travail, de santé au travail, d’égalité professionnelle, de travail à temps partiel et de mixité des emplois ;
  • Facilitent la résolution de conflits individuels ou collectifs ;
  • Proposent des solutions pour l’accès aux activités sociales et culturelles (offres vacances ; cinéma ; accès loisirs…).

La CFTC propose appui et conseil aux salariés des TPE, comme pour tous les autres. cet appui sera renforcé si les candidats CFTC sont désignés dans ces structures.

Comment se déroule le vote ?

Le vote se déroulera du 28 novembre au 12 décembre et se fera :

  • Par courrier : en septembre un courrier vous informera de votre inscription. En novembre, vous recevrez un bulletin de vote avec la liste des syndicats qui se présentent. Après, rien de plus simple, cochez la case de votre choix et mettez le bulletin dans l’enveloppe. Pas besoin d’affranchir !
  • Par internet : avec le matériel de vote reçu par courrier en novembre, vous trouverez un code électeur grâce auquel vous pourrez vous connecter dès le 28 novembre sur l’espace de vote.

Je ne travaillerai pas à cette période (congé, arrêt maladie, chômage…). Pourrai-Je voter ?

Vous pouvez voter dès lors que vous étiez en emploi en décembre 2015 dans une entreprise de moins de 11 salariés.

Qui sont les Candidats ? Pourquoi eux ?

Les candidats sont des salariés de TPE souhaitant s’investir avec la CFTC pour aider les salariés de leur région à défendre leurs intérêts.
Ils ont été choisis de façon à ce que tous les corps de métier soient représentés et la parité femmes/hommes respectée.

SALARIE(E) DE TPE, JE NE ME SENS PAS CONCERNE(E) PAR LE SYNDICALISME 

A quoi servent les syndicats ?

Un syndicat assure la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés, par la négociation dans l’entreprise et au niveau national  : accords nationaux interprofessionnels, conventions collectives ou accords d’entreprise.

Il est aussi là pour vous proposer de nombreux services, vous apporter des avantages (œuvres sociales/Comité d’entreprise) et vous informer sur vos droits !

Dans les TPE, les syndicats ne me sont d’aucune utilité

La CFTC informe les salariés et gère par le biais de ses administrateurs des organismes tels que les CAF, les CPAM… C’est ce qu’on appelle la gestion paritaire. Autrement dit, la CFTC est bel et bien un acteur de votre vie quotidienne, même si, en tant que salarié TPE, les syndicats ne sont pas présents dans vos entreprises !

L’objectif de ces élections : permettre aux salariés des très petites entreprises d’être représentés et défendus. Les représentants de la CFTC dans la CPRI seront précisément des salariés de TPE de votre région confrontés aux mêmes problématiques que les vôtres.

Voici donc 2 raisons pour lesquelles, votre vote vous sera utile.

Comme les autres syndicats, la CFTC n’a aucune idée des problématiques que je rencontre

Grâce à un réseau complet de 14 fédérations professionnelles, 121 structures départementales et régionales, 857 syndicats, 2400 représentants dans les organismes sociaux, et ses 135 000
adhérents issus de toutes les branches professionnelles et de tous types d’entreprises, y compris dans les TPE, vous obtiendrez une réponse à toutes vos questions à la CFTC ! Car nos experts sont
bénévoles et ils sont là pour vous aider !

Je travaille à mon propre compte. Quelle peut être l’utilité d’un syndicat ?

Lorsqu’on travaille seul, il est plus difficile d’obtenir des informations sur ses droits. L’avantage du syndicat est justement de répondre aux questions que l’on se pose et de rompre l’isolement. À la CFTC, chaque métier est représenté et de nombreux candidats TPE travaillent d’ailleurs à leur propre compte.

POURQUOI LA CFTC ?

Pourquoi voter pour la CFTC plutôt que pour un autre syndicat ?

Car la CFTC ne défend pas que le seul travailleur, mais l’individu dans sa globalité. Sa signature : la vie à défendre !

Ses valeurs reposent sur :

  • l’exigence de justice pour tous en particulier pour les plus fragiles ;
  • le respect de la dignité de chaque personne ;
  • le service du bien commun ;
  • et la subsidiarité sans remettre en cause la solidarité.

Son projet consiste à construire un nouveau contrat social qui prend en compte les bouleversements du monde (environnementaux, robotiques, nouvelles formes de travail…) ; à mettre la croissance économique au service de tous et créer un cadre de vie favorable aux familles. La CFTC, syndicat du réel prend en compte ces évolutions et agit pour le progrès social !

La CFTC est un syndicat Chrétien, je ne me sens pas concerné !

Le syndicat CFTC porte des valeurs universelles dans lesquelles chacun peut se reconnaître, quelques soient ses convictions. Elle place l’Homme au centre du monde du travail et milite pour la
défense du bien commun. La voix de chaque salarié est entendue et représentée.

La CFTC n’est jamais dans la rue, ses idées sont trop libérales et proche du patronat !

La CFTC n’a de cesse de rappeler que notre société et le monde du travail évoluent, que les modèles économiques et sociaux sont en plein bouleversement. Plutôt que de prétendre bloquer toute
évolution, la CFTC croit au dialogue social et à la négociation pour faire évoluer nos modèles économiques et sociaux tout en sécurisant les salariés.
C’est donc être réaliste et savoir anticiper plutôt que de subir !

La CFTC contre la grève ?

Faux ! Mais avant d’y recourir, la CFTC privilégie la négociation, la médiation, les recours juridiques. La grève arrive donc en dernier recours et doit être proportionnée à ses enjeux et à ses conséquences.

LES SYNDICATS : TRÈS PEU POUR MOI…

Les syndicats sont toujours dans la rue, ils bloquent le pays, ne proposent rien et n’évoluent pas : ça ne m’intéresse pas.

Faux ! Ce ne sont pas ceux qui font le plus de bruit qui agissent le plus ! Syndicat de construction sociale, la CFTC a toujours cru en la négociation, sans nécessairement défiler dans la rue ! Elle
a d’ailleurs par ce biais obtenu de nombreuses avancées pour le droit des salariés  : mise en place du CPA en 2015, de l’accord national pour l’accès des jeunes à l’emploi et au logement en 2011,
généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés en 2013, élargissement du dispositif de formation avec le Compte personnel de formation (CPF) en 2014…
Les avancées obtenues le sont grâce aux syndicats qui négocient et non par ceux qui défilent dans la rue !

Les syndicats sont trop politiques…

Depuis sa création en 1919, la CFTC ne confond pas action politique et action syndicale. Elle agit librement et en toute indépendance :

  • financière : tous les comptes sont publics et accessibles sur www.cftc.fr.
  • vis-à-vis de tout pouvoir : elle n’a jamais appelé à voter pour tel ou tel parti politique.

La CFTC fait davantage confiance aux personnes et en leur bon sens qu’aux systèmes et en leur idéologie. Elle est le syndicat du réel !

Etre syndiqué(e) en toute discrétion, est-ce possible ?

Toute adhésion ou tout vote lors de l’élection TPE est confidentiel, l’élection s’effectuant de façon anonyme par internet ou par courrier : cette information n’est donc pas accessible pour votre
patron. De plus, les employeurs reconnaissent la CFTC comme un syndicat de négociation et de construction sociale.

La CFTC n’est pas dans l’opposition systématique, mais elle opère dans le dialogue et la négociation. Être syndiqué à la CFTC, ce n’est pas assurer uniquement sa défense en tant que salarié, mais c’est aussi des services d’accompagnement vers la formation, une assistance juridique, des informations sur l’actualité sociale et économique, un réseau de professionnels de mon secteur…

ET LES POSITIONS DE LA CFTC DANS TOUT CA ?

Quelle est la position de la CFTC sur la loi travail  ?

La CFTC est consciente des bouleversements de la société, du monde du travail et du changement des différents modèles économiques et sociaux. C’est pour cette raison que nous pensons
que la réforme du Code du travail est nécessaire afin de permettre le développement de nos entreprises, tout en sécurisant les parcours professionnels des salariés.

L’action de la CFTC a d’ailleurs permis de rééquilibrer le texte initial avec des avancées significatives pour tous les citoyens, comme le Compte personnel d’Activité (CPA) qui permet de rattacher des droits sociaux (heures de formation, reconnaissance de l’engagement citoyen…) à la personne et non plus au contrat de travail. Elle a également obtenu la généralisation de la « garantie jeune » ou encore le droit à la déconnexion.

Plus spécifiquement, la loi crée des cellules dédiées pour permettre aux TPE ne disposant généralement pas de ressources juridiques, d’obtenir des informations personnalisées sur leurs droits et
obligations en matière de droit du travail. Ainsi, il est attendu pour le salarié, un meilleur respect de leurs droits!

Quelle est la position de la CFTC sur le travail du dimanche ?

Pour la CFTC, le repos dominical, temps essentiel pour la vie familiale, personnelle, associative, doit être préservé. Ce respect du principe du repos le dimanche n’est pas incompatible avec les exceptions de bon sens comme celles qui existent pour les commerces de proximité, les marchés traditionnels, les cafés-restaurants, les cinémas, les transports, certains services publics…

Dès lors que les salariés d’une entreprise souhaitent travailler ce jour, ou dès lors que l’accord sur le travail du dimanche est acté dans l’entreprise, la CFTC prend ses responsabilités et négocie au
mieux afin d’obtenir des droits supplémentaires pour les salariés travaillant le dimanche (repos compensateur, rémunération majorée, solutions de garde d’enfants…). C’est l’illustration de son pragmatisme, de sa préférence pour le réel plutôt que pour l’idéologie.

Télécharger l’argumentaire

Argumentaire_cftc_tpe2016