Les différents visages du militantisme – épisode 1

 LE DÉFENSEUR SYNDICAL

« J’instruis au Conseil des prud’hommes les dossiers de salariés victimes de sanctions ou de licenciements abusifs… »

DÉFENSEUR PRUD’HOMAL devenu au 1er août 2016 DÉFENSEUR SYNDICAL
Il (elle) assiste le salarié devant le Conseil des prud’hommes. Depuis le 1er août 2016, d’après les dispositions de la loi Macron, un véritable statut lui est conféré. Il est aujourd’hui désigné sous le terme de « défenseur syndical ».

Joséphine SANCHEZ

CFTC-Defenseur_Syndical

Hôtesse de caisse, groupe Auchan
Défenseur syndical depuis 2005

« J’instruis au Conseil des prud’hommes les dossiers de salariés victimes de sanctions ou de licenciements abusifs – ce n’est jamais bon qu’ils s’y présentent seuls, sans avocat ni défenseur, ce qui peut arriver s’ils ignorent ce recours. C’est un rôle de conseil vers lequel je me suis progressivement tournée : DS en 2001, j’ai assisté des salariés lors de leur entretien préalable au licenciement. Au vu de cette expérience, je me suis essayée à la conciliation, puis j’ai décidé de suivre véritablement une formation syndicale afin de devenir défenseur. Les dossiers qui me parviennent sont ceux de membres de mon entreprise ou ceux que des conseillers du salarié me relaient. Je rencontre aussi, lors des permanences juridiques de l’union départementale, des personnes souhaitant entamer une procédure. Même après plus de dix années, j’ai toujours cette mission à cœur. Parce que le droit social est une matière complexe mais passionnante, parce que les salariés en ont toujours besoin ! De par mon secteur, je connais bien les problèmes des personnels des grandes entreprises, mais je représente aussi des salariés de TPE. Leurs problématiques diffèrent en ce qu’il s’agit plus souvent d’un manque de connaissances législatives de l’employeur ou d’un déficit de dialogue susceptible d’occasionner, dans cet univers plus familial, une fracture brutale. Je suis satisfaite des dispositions de la loi Macron nous concernant. Notre légitimité et notre reconnaissance s’en trouvent renforcées et, par conséquent, notre tâche facilitée. »

partagez cet article