Les avancées sociales importantes obtenues grâce à la CFTC

Depuis plus de 95 ans, la CFTC défend les intérêts de tous les salariés, et particulièrement de ses adhérents, 135 000 fin 2015. Elle les assiste juridiquement et psychologiquement dans leur quotidien (conditions de travail, négociations salariales…), à travers ses syndicats présents sur tout le territoire et dans toutes les professions, près de 800 aujourd’hui. La CFTC défend ardemment le pluralisme syndical, la laïcité et la neutralité politique dans toutes les négociations.
 2014 – Élargissement du dispositif  de formation par la mise en place de Compte personnel de formation (CPF)
 2013 – Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés
 2011 – Accord national pour l’accès des jeunes à l’emploi et au logement
 2008 – La portabilité du DIF et des complémentaires santé et prévoyance permet à un salarié de conserver ses avantages même après une rupture de son contrat de travail (loi issue du « Statut du travailleur »)
 2006 – Lancement par la CFTC d’un nouveau « Statut du travailleur » qui sécurise les parcours de vie
 1997 – Début de la négociation sur les 35 heures hebdomadaires (généralisation en 2000)
 1986 – Création du conseiller du salarié
 1982 – Création des chèques vacances
 1972 – Loi généralisant les retraites complémentaires à l’ensemble des salariés
 1971 – Loi sur la formation professionnelle continue (FPC)
 1968 – Augmentation de 25% du Smig (qui devient le Smic en 1970), création de la section syndicale d’entreprise
 1967 – Création de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE)
 1958 – Création de l’assurance chômage (Unedic), gérée paritairement par les syndicats
 1950 – Création du Smig, qui devient le SMIC en 1970
 1946 – Création de la Sécurité sociale
 1943 – Participation au l’élaboration du Programme du Conseil National de la Résistance
 1936 – Semaine de 40 heures, deux semaines de congés payés, conventions collectives
 1932 – Loi généralisant les allocations familiales à l’ensemble des salariés
partagez cet article